Tout savoir sur les cires

Il existe trois grandes familles de cire :

la famille “cire animale”, la famille “cire végétale” et la famille “cire minérale”


La cire animale :

la cire d'abeille : Lors de la récolte du miel, les cadres sont retirés de la ruche. Afin de récupérer le miel, il est d'abord nécessaire de désoperculer le cadre, soit d'enlever à l'aide d'un long couteau la mince couche de cire qui recouvre le miel. Cette couche de cire, appelée opercule, est alors placée en centrifugeuse afin de séparer la cire et le miel qui pourrait y être encore mélangé. Ceci fait, l'opercule est placé dans une chaudière à cire et débarrassé de ses impuretés.Le produit final est de la cire d'abeille de très grande qualité.

D'origine, la cire d'abeille a une teinte jaunâtre. Elle diffuse une odeur agréable et caractéristique au naturel ainsi que brûlée sous forme de chandelle.  Du fait de sa rareté, son prix est ainsi relativement élevé.


La cire végétale :

la cire de soja : D'abord fort populaire aux Etats-Unis, les bougies en cire de soja ont rapidement envahi l’Europe. En effet, Son développement a débuté en 1991 lorsque Michael Richards se mit à la recherche d'une alternative à la cire d'abeille (du fait de son coût élevé). La première version était un mélange d'huile de soja, de coco et de palmier. Une autre version mélangeait huile de soja et cire d'abeille. Les premières bougies commercialisées sous l'appellation "cire de soja" étaient donc en fait constituées de mélanges. Ce n'est qu'en 1996 que Richards,parvint à remplacer la coûteuse cire d'abeille.

Visuellement, La cire de soja est une très belle cire, d'un blanc laiteux assez appétissant lorsqu'elle a refroidi. De plus, cette cire a un point de fusion très bas, lui allouant une combustion prolongée. La cire végétale est une cire « vivante », plus grasse que les autres ; Il peut arriver qu’elle laisse des traces ou des dépôts sur les verres. Cette cire restitue très bien les parfums et a l’avantage de pouvoir se colorer.

De nos jours, la cire de soja est également une réponse à l'engouement du public pour les produits naturels et d'origine végétale et un certain rejet des produits d'origine pétrolière, dont fait partie la paraffine.


A noter, dans la même famille, il existe aussi de la cire de colza ou des cires de palme (hautement sujettes à débat)


La cire minérale :

  • la paraffine

Issue de la pétrochimie, la paraffine est un dérivé du pétrole découvert au début des années 1800. Dérivé du pétrole,elle est incolore, inodore, peu onéreuse, facilement trouvable, simple à manipuler, à doser et donc à employer. Cette typologie de cire s'utilise avec ou sans additifs pour différentes sortes de bougies. Elle est la cire la plus répandue dans la fabrication des bougies… Toutefois, son caractère non renouvelable suscite des inquiétudes environnementales, pour qui veut consommer de façon écologique.


  • les microcristallines

Les microcristallines sont une espèce un peu à part elles aussi, et servent la plupart du temps comme additif ou dans des cas bien particuliers. On a même vu apparaître des formules spécialisées, dites à effets spéciaux, qui donnent par exemple à la bougie qui en est faite un look marbré, floconneux ou craquelé.